Réforme des études de santé

Ce qui va changer à la rentrée 2020

C’est officiel depuis le mois de septembre 2018 : la première année commune aux études de santé (Paces) sera supprimée dès 2020.

Avec la Réforme PACES Marseille 2020, émanant du Plan « Ma santé 2022 » qui instaure le remplacement de la PACES, ainsi que la refonte des modalités d’accès à chacune des filières de santé, un nouveau vocabulaire sera employé dans la vie des étudiants de Médecine à Marseille.

L’acronyme MMOP pour « Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie » sera dorénavant utilisé pour parler des Études de Santé. L’admission en kinésithérapie se fera selon les mêmes accès que les filières MMOP.

Quelles seront les deux grandes voies d’accès aux filières MMOP ?

Deux grandes voies, largement inspirées des expérimentations d’alternatives à la PACES Marseille (PluriPASS et AlterPACES) mèneront à l’une des filières contingentées en santé : médecine, maïeutique, odontologie,  pharmacie et kinésithérapie (MMOP).

Les élèves de terminale pourront s’inscrire via Parcoursup :

  • À un parcours spécifique santé PASS Marseille (une première année universitaire générale en santé)

Ou

  • A une licence accès santé LAS : les licences « autres » (pas n’importe lesquelles) à condition qu’elles proposent une « mineure santé ». L’accès aux filières santé par le biais de ces licences sera essentiellement utilisé comme une seconde chance d’entrer en médecine pour les étudiants ayant échoué au « Parcours Spécifique Santé ».
    Cette alternative n’est en revanche pas recommandée à un étudiant sûr de s’engager dans les études médicales.

Afin de privilégier des profils plus polyvalents, 60 % des places maximum seront attribuées à l’issue de la première année du portail santé Marseille et 40 % seront dédiées au portail de licence.

Le PASS, c’est quoi ?

Le PASS n’est ni plus ni moins que la nouvelle appellation de la première année commune aux études de santé Marseille (PACES).

Il est la voie classique pour accéder aux études de santé MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, Kinésithérapie).

Comment être admis au PASS ?

Les conditions d’admission au PASS ne seront pas changées par rapport à la PACES Marseille.

  • Il faut être titulaire d’un baccalauréat
  • Faire une demande d’admission par la plateforme Parcoursup.

Précisons que l’accès au PASS a été annoncé comme n’étant pas sélectif. Par conséquent, les attendus Parcoursup pour les études de santé Marseille ne devraient pas être utilisés pour déterminer qui pourra être accepté en première année de médecine à Marseille ou non. Cependant, les universités peuvent désormais analyser les dossiers des lycéens pour s’assurer que leur profil est adapté à leurs attentes, tout en étant tenues de trouver une place à chacun.

C’est donc en se basant sur des attendus qu’ils décideront de déclarer un dossier accepté directement, ou accepté sous conditions ou orienté en LAS.

Quels sont les attendus Parcoursup pour les études de santé ?

Selon les sources du site internet du Ministère de l’Enseignement supérieur, les compétences dont devront faire preuve les étudiants sont :

  • Disposer de très bonnes connaissances et compétences méthodologiques et comportementales : ces prérequis témoignent d’une capacité d’apprentissage et de travail assidu.
  • Disposer de très bonnes compétences en communication : en l’occurrence, il s’agit de savoir communiquer à l’écrit et à l’oral, et de se documenter dans une langue étrangère (surtout en anglais).
  • Disposer de très bonnes connaissances et compétences scientifiques.
  • Disposer de qualités humaines, d’empathie, de bienveillance et d’écoute : elles sont nécessaires dans toutes les professions médicales.
  • Disposer de qualités d’engagement importantes compte tenu de la difficulté de la première année de médecine et plus généralement, des études de santé.
Pour ces raisons, la Terminale portail santé est le moyen privilégié pour réussir son intégration en PASS.

Quel est le déroulement du PASS ?

Le PASS fonctionnerait en deux semestres toujours indépendants et reprendrait en grande partie le programme des cours de PACES à Marseille.

  • Le premier semestre est composé d’un tronc commun entre toutes les études de santé.
  • Le second semestre est composé d’UE (unités d’enseignement) spécifiques.

 

Le PASS est donc une PACES revisitée.

 

Le PASS restera sélectif car, comme l’ont souligné les doyens d’université, les places sont limitées en 2e et 3e année de par les capacités d’accueil des hôpitaux.

Par ailleurs :

  • Les étudiants du PASS auront accès à seulement 60% des places de 2e année de médecine.
  • Le PASS sera sélectif : pas de redoublement possible
  • Ils devront aussi obtenir des moyennes minimums pour pouvoir candidater.
  • Ils devront avoir validé 60 ECTS.
La présence d’un oral et de matières rédactionnelles devraient en revanche changer le mode d’évaluation au concours.

Quel programme pour le PASS ?

On attend pour la fin de l’année, le décret qui définira les enseignements du PASS et les modalités d’évaluation. Il faut s’attendre à des changements, mais sans doute pas à une révolution.

On peut supposer que des nouveaux enseignements pluridisciplinaires seront proposés pour mieux réorienter les étudiants en échec vers la deuxième année de licence d’une autre filière : La mineure X, choisie par l’étudiant elle permettrait de faciliter la suite des études des candidats en échec à l’issu du concours.

D’après le rapport de l’ANEMF, le programme serait découpé en 3 parties appelées « bloc de compétence » :

  • Compétences essentielles en sciences fondamentales correspondant globalement au programme des cours PACES Marseille
  • Compétences essentielles en sciences humaines
  • Culture commune de la santé
Les enseignements présents en PACES (physique-chimie, biologie cellulaire...) seront largement reconduits dans le nouveau dispositif.

Quel est le mode d’évaluation du PASS ?

L’évaluation se déroulerait sur deux semestres :

  • Au premier semestre : les étudiants passeront un concours, composé d’épreuves sous forme de QCM et de parties rédactionnelles.

 

La partie QCM ne devrait alors pas excéder 60% du concours.

  • Au deuxième semestre, le concours sera toujours sous forme de QCM et de parties rédactionnelles.

 

Le classement général sera une moyenne pondérée des deux semestres.

QCM, Épreuves rédactionnelles, Épreuves orales (pour certains candidats)

Qui fixe le nombre d’étudiants dans chaque université ? Que signifie
numerus apertus ?

Le numerus clausus est supprimé mais celui-ci est remplacé par le numerus apertus : les facultés de médecine fixent le nombre d’admissions en 2e année en fonction des besoins territoriaux.

Le nombre de places reste toujours limité.

Combien de chances pour intégrer
les filières santé ?

Aucun redoublement possible lors du « Portail Santé »

Bien que la Réforme annonce la fin du Numerus Clausus, l’accès aux études de Santé à Marseille restera très sélectif, notamment par une orientation via Parcoursup et la suppression du droit au redoublement lors de la 1ère année.

Quelles seront les conditions d’admission en filière MMOP depuis le PASS ?

« Quoi qu’on fasse, il y a beaucoup plus de candidats aux filières santé que de places disponibles. Et même s’il n’y a plus le numerus clausus il y aura un contrôle des flux. Et donc, il y aura forcément des déçus. » Professeur Saint-André

PASS : 60 % maxi des places en 2e année de médecine (MMOP)

Dans le cadre de la PACES Marseille, il y avait deux moments importants : le concours de décembre qui opérait une première sélection et donnait aux étudiants une première indication de classement, puis le concours du second quad qui définissait le classement final et orientait les étudiants reçus vers les différentes filières.

Dans le cadre du PASS, ce sont toujours deux conditions qu’il faudra satisfaire pour intégrer la 2ème année de la filière MMOP (études MMOP en DFG2).

  • L’étudiant devra avoir validé 60 ECTS en un an

Chaque Unité d’Enseignement (UE) validée en fin de semestre permet l’attribution de crédits ECTS (European Credits Transfer System). Un semestre pédagogique correspond à 30 ECTS.

Cela veut dire un travail important à fournir tout au long de l’année pour réussir les épreuves en contrôle continu et les partiels de fin de semestre.

  • L’étudiant devra obtenir des résultats supérieurs à un seuil minimum.

Il faudra donc avoir obtenu de (très) bons résultats tout au long de l’année pour espérer accéder aux études MMOP.

 

En conclusion, le nouveau système de sélection pourrait s’avérer plus restrictif.

À la fin des deux semestres, quatre cas de figures sont possibles :

  • L’étudiant satisfait aux deux conditions : 60 ECTS + Moyenne supérieur au seuil

Il est donc admis en deuxième année de la filière (disponible) de son choix. (70% du numerus apertus réservé au PASS)

  • L’étudiant satisfait aux 60 ECTS, n’obtient pas la moyenne seuil et est éligible à l’oral

Il est admissible, il doit passer des épreuves supplémentaires, orales.

Le nombre d’étudiants devant passer les épreuves orales n’est pas fixé, mais il semble raisonnable de penser que pour une place il y aura deux candidats, soit 2 fois le numerus apertus réservé aux « admissibles ».

En cas de succès à cette épreuve d’oral, l’élève est admis en 2ème année dans la filière choisie (médecine, dentaire, pharmacie, maïeutique, kinésithérapie).

En cas d’échec, l’étudiant a validé 60 ECTS, mais doit poursuivre vers une L2 de son choix. Aucun redoublement ne sera possible. Toutefois, à l’issue de la L2 ou L3, il sera possible de retenter une dernière chance.

  • L’étudiant satisfait aux 60 ECTS, n’obtient pas la moyenne seuil mais n’est éligible à l’oral

L’étudiant a validé 60 ECTS, mais doit poursuivre vers une L2 de son choix. Aucun redoublement ne sera possible. Toutefois, à l’issue de la L2 ou L3, il sera possible de retenter une dernière chance.

  • L’étudiant est non classé car il ne satisfait pas aux 60 ECTS

Il doit alors se réorienter. Le redoublement en PASS lui est interdit.

Exemple pour un numérus de 400 places en médecine :

  • 240 PLACES POUR LE PASS
  • 168 PLACES SUR LES 240 seront attribuées pour les étudiants admis directement en deuxième année sans passer l’oral
  • 72 PLACES SUR LES 240 seront attribuées après les épreuves d’oral. Environ 150 élèves convoqués à cet oral
Face à cette difficulté, il est primordial de préparer au mieux l’année à venir. La Terminale portail santé MDEP est le meilleur moyen d’anticiper ces nouveaux dispositifs pour augmenter vos chances d’accéder et de réussir aux filières de Santé. Il s’agit du moyen idéal de passer le bac en suivant intégralement le programme de Terminale, tout en se préparant à la première année du PASS.

Quelle suite pour les étudiants non reçus ?

Une des avancées de la réforme est néanmoins de permettre aux étudiants ayant validé leurs 60 ECTS sans accéder à la deuxième année de bifurquer vers une LAS et de bénéficier d’une seconde chance de rejoindre la filière santé, en fin de L2.

Mais là aussi, il y aura sélection.

Pour la 2ème et dernière tentative (qui sera donc d’autant plus décisive) : le nombre de places attribuées sera plus faible qu’à l’issue de la 1ère année, car en parallèle il y aura un grand nombre de candidats : les recalés du PASS auxquels viendront s’ajouter un grand nombre de L2.

En diversifiant les voies d’accès, le nombre d’étudiants augmente et, mécaniquement, les places disponibles diminuent.

 

Votre seul objectif sera donc de réussir dès la première tentative !

Pourra-t-on toujours être accompagné par la MDEP ?

L’idée reçue qui consiste à penser que ce sera plus simple après la réforme lorsqu’il n’y aura pas de numerus clausus est malheureusement totalement erronée.

  • La multiplicité et la complexité des notions à maîtriser en PASS
  • La fin du redoublement
  • Le mode de sélection du PASS
  • Les nouveaux enseignements pluridisciplinaires (la LAS)
  • L’introduction de modalités pédagogiques rénovées (pédagogie inversée, TD, TP, etc.)
  • La passation d’épreuves orales supplémentaires

Rendent la sélection toujours plus présente à l’entrée des études de santé à Marseille.

Toutes ces nouveautés doivent être abordées avec sérénité, confiance, motivation mais aussi, avec méthode et organisation. Pour toutes ces raisons, la prépa portail santé MDEP continue d’être la voie privilégiée pour réussir en une année. Consultez la page Prépa Portail Santé pour en savoir plus.

Des évolutions sont-elles encore possibles tout au long de l’année
2019-2020 ?

Pour l’heure, la réforme n’est pas encore totalement en place.

L’entrée en études de kiné devrait ainsi obéir aux mêmes mécanismes, PASS et LAS.

Le gouvernement promet de mettre en place plusieurs passerelles entre les formations médicales et paramédicales.